dimanche 3 mai 2009

Un premier mai au Mad Musée























Vendredi, après les discours politiques du premier mai, la fête se termine à la terrasse du Mad Café. Peu de majorettes sont restées motivées et l’orchestre fait pâle figure. Il s’est disloqué à travers le parc. Seul le trompettiste reste digne. Il savoure son triomphe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire